Tchadiens, devenez des community manager

Partagez c'est gratuit !

Selon l’état des lieux d’internet et des réseaux sociaux dans la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale, la zone Cemac, le Tchad compte près de 360 000 utilisateurs d’internet et près de 200 000 utilisateurs actifs sur les réseaux sociaux, donc principalement sur Facebook.

Près de 200 000 utilisateurs actifs par rapport aux 11 millions d’habitants, c’est un pourcentage de près de 2 pour 100, c’est très peu si l’on compare avec les pays de la sous région.

Ce faible pourcentage s’explique par le fait qu’Internet est chez nous un luxe et son potentiel est inexploité voire méconnu. Bien que la communauté tchadienne sur internet est minime, elle s’illustre négativement avec une véhiculation de haine, insultes, bref un chaos total. Les pages Facebook qui font la promotion de la culture  du tourisme tchadien sont rares mais d’autres parfois s’illustrent aussi négativement en y mêlant un activisme politique qui ne dit pas son nom.

Alors parmis les nouveaux métiers en vogue du web, je propose aux tchadiens de devenir des Community Manager car c’est presque à portée de tous.

C’est quoi un community manager?

Le Community manager ou Animateur de communauté est un métier qui est apparu récemment avec le développement des réseaux sociaux.

Pour faire simple le Community manager a pour mission de gérer, fédérer, animer, fidéliser une communauté de fans pour le compte d’une célébrité, d’une entreprise, d’une marque, d’une institution ou même de personnalité politiques.

Le rôle d’un community manager ne se résume pas à seulement répondre aux commentaires, il doit fidéliser la communauté, faire preuve de créativité et surfer sur les tendances et bien évidemment avoir une maitrise du sujet.

Un domaine encore méconnu au Tchad.

À vrai dire, beaucoup n’ont jamais entendu parlé de community manager. Bien que la culture des réseaux sociaux soit de plus en plus présente au Tchad, beaucoup de célébrités, artistes et hommes politiques n’ont toujours pas de pages Facebook ou de comptes Twitter, même s’ils en possèdent, ils restent inactifs.

Combien de talentueux musiciens, peintres, comédiens tchadiens ont sombré dans l’anonymat national et international juste parce qu’ils avaient un défaut de communication sur les réseaux sociaux?

Combien d’institutions tchadiennes et de comptes officiels sont sur Twitter?

Un community manager efficace veillera à rassembler et fidéliser la communauté autour de l’artiste en faisant preuve de créativité et pourra même générer un Buzz positif autour d’un événement donné.

Là où nos institutions, politiques et députés sont accusé d’inertie, le community manager se fera leur porte parole, il fera un compte rendu quotidien de leurs déplacements et activités,bien évidemment avec leur accord.

Le domaine est encore méconnu mais au Tchad certains ont déjà son monopole car beaucoup ne savent pas comment on le devient.

Comment devenir community manager ?

Des écoles pour devenir community manager sont quasiment inexistantes en Afrique, cependant dans certains pays, des regroupements de community manager existent et organisent des formations. Pour un pays comme le Tchad où rien de tout ça n’existe, il suffit de s’autoformer, lire beaucoup les avis des professionnels du domaine car les sites webs de community managers ne manquent pas. Comme compétence, faudrait avoir une bonne connaissance des réseaux sociaux, du web et surtout avoir de bonnes notions en communication et relations humaines.

S’imposer et se faire reconnaître comme community manager est certes difficile dans l’environnement tchadien, mais à cœur vaillant, rien d’impossible.

Annadjib

Partagez c'est gratuit !

1 Commentaire

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *