3 idées pour promouvoir le contenu local tchadien sur internet

Article : 3 idées pour promouvoir le contenu local tchadien sur internet
17 juin 2019

3 idées pour promouvoir le contenu local tchadien sur internet

Il y a 15 mois, on abordait sur ce blog la question du contenu local tchadien sur internet. Et principalement le négativisme qui caractérise la majorité des contenus qui y sont partagés, les défis des sites web et blogs tchadiens, et l’absence de propositions concrètes pour faire évoluer les choses.

Entretemps, rien n’a vraiment changé. Bien que le prix du gigaoctet de connexion internet a relativement baissé, les contenus tchadiens sur internet sont toujours à la traîne. Le « boum » des contenus tchadiens qu’on espérait n’a pas eu lieu. Pas de nouveaux contenus, tant en qualité qu’en quantité.

La question est tout autant négligée qu’avant. On pourrait même dire que cela va en s’empirant, puisque les réseaux sociaux deviennent au Tchad de plus en plus malsains.

Alors, que pourrait-on faire pour donner une nouvelle impulsion au contenu local tchadien sur internet ?

Vulgariser le nom de domaine « .td » pour une identité numérique propre

Le « .td » est l’extension du nom de domaine pays du Tchad. Avoir un nom de domaine pays est une certaine manière d’affirmer son identité numérique sur internet et de signifier que notre contenu cible et est attaché à une zone géographique donnée. Contrairement à certains pays africains qui ont mis en place des politiques et campagnes marketing pour la vulgarisation du nom de domaine national, le Tchad est resté figé.

Selon les chiffres de notre autorité de régulation des communications électroniques et des postes, le nombre de sites web utilisant le « .td » est inférieur à 500. Sachant que le Tchad compte près de 779 000 internautes, ce chiffre parait ridicule.

3 raisons peuvent expliquer cette situation :

  • La cherté du nom de domaine « .td » : il coute près de 75 000 francs CFA (environ 114 euros), soit jusqu’à 10 fois plus cher que les noms de domaines « .fr » « .com » etc.
  • Les pannes techniques des serveurs « .td » : ce qui cause l’inaccessibilité des sites pendant plusieurs heures.
  • L’absence de politique de vulgarisation du nom de domaine « .td ». Beaucoup ne savent pas pourquoi il est important d’avoir un nom de domaine pays.

Toutes ces raisons font que l’on préfère utiliser les autres noms de domaines plus accessibles, moins chers et plus pratiques.

D’ailleurs, certaines institutions et ministères tchadiens n’utilisent pas cette extension, comme par exemple le ministère du plan ou celui de la Santé, alors que d’autres utilisent des sous nom de domaines tirés de « gouv.td ». Une non harmonisation qui prouve qu’il y a vraiment un problème quelque part.

Un nom de domaine « .td » moins cher et facilement accessible à tous les internautes encouragera nos créateurs de contenus à le privilégier pour leurs sites web. Ce qui sera déjà une grande avancée.

Récompenser les créateurs de contenus pour les encourager

Ces dernières années, dans certains pays à l’exemple du Cameroun, du Mali, de la Cote d’ivoire, du Bénin… on organise de plus en plus de concours, compétitions et cérémonies où l’on récompense les acteurs du numérique et créateurs de contenus.

Ces « Digital Awards », « Blog Awards » et autres – bien qu’il y ait derrière des raisons marketing – ont l’avantage d’encourager les créateurs de contenus, car ce qu’ils font a un sens, et d’inspirer les autres internautes pour qu’ils se lancent aussi dans la création des contenus de qualité. Que ce soit par passion, par envie de gagner des prix ou pour la « célébrité » qui va avec.

Cependant au Tchad, on n’organise pas trop ce genre de concours. Les seules fois où l’on pense à récompenser les acteurs du numérique, on se focalise uniquement sur les entrepreneurs (c’est la mode).

Ce qui est malheureux, car ce que font les créateurs de contenus est tout aussi important que les réalisations des entrepreneurs du numérique et autres.  Les uns ont une passion, les autres l’amour de l’argent…

Pourquoi pas une politique de promotion du contenu local ?

Avoir une politique claire et précise de promotion du contenu local sur internet aurait l’avantage d’englober les idées énoncée plus haut et d’essayer de trouver des solutions efficaces pour remplir le web de contenus tchadiens à jours et de qualité.

Danseurs Kanem Tchad
Danseurs du Kanem à la place de la nation. Photo : Annadjib Ramadane

Prenons l’exemple des images sensées faire la promotion du tourisme au Tchad qui circulent sur internet. Pour la plupart, ces images datent et se résument juste à certains lieux. Le nord du Tchad ne se résume pas seulement aux lacs d’Ounianga et notre capitale ne se résume pas seulement à la place de la nation.

Quoi qu’il en soit, la promotion du contenu local tchadien sur internet devrait être notre combat à tous. Car comme le dit le proverbe : « Ensemble, on va plus loin ».

Annadjib.

Partagez

Commentaires

Saleh Ousman
Répondre

Hello brother, hier j'ai pu faire une recherche sur le domaine ". Td" qui était tellement cher le moins chère deux sa cout 250$ d'après mes sources tandis que ici en inde je peux acheté le ".Com" a moins de 10$ pour le renouvelé au même prix aussi.
Mais le ".in" est le moins cher de tout je peux l'avoir a seulement "2$".

Je t'envoie ma suggestion si tu peux changer aussi from blog to dinamic website.