Tchad : l’argent de l’État 

Des billets
Partagez c'est gratuit !

Il ne se passe pas un jour sans que je n’entende quelqu’un en parler : l’argent de l’État par ci, l’argent de l’État par là. Ce terme est dans toute les bouches, du cadre au chômeur, du commerçant à la simple ménagère, du mendiant à l’enfant.

Alors, c’est quoi l’argent de l’État ?

Toute personne avisée se dira qu’il s’agit juste de l’argent appartenant à l’administration, au gouvernement etc.

Au Tchad l’argent de l’État c’est celui de tout le monde 

Mais pour le tchadien, l’argent de l’État c’est l’argent qui n’appartient à personne, mais paradoxalement à tout le monde. Pas bête. L’État c’est nous, et donc, son argent c’est aussi le notre.

C’est avec cette logique que de plus en plus de personnes légitiment les détournements, en expliquant que cet argent n’appartient à personne, et s’en servir quand on en a l’occasion est un acte louable. Il faut avouer que quand un cadre de la place détourne quelques milliards, passe deux mois en prison et ressort profitant de son argent volé, avec une promotion en prime, ça encourage les autres à faire de même. On dirait que la justice est laxiste quand il s’agit de détournements de l’argent public.

C’est ainsi que de nos jours, quand on voit un cadre se contenter de son salaire, on le maudit et on le traite de lâche, d’idiot. Car c’est devenu coutume dans notre société de se servir quand on en a l’occasion. Et voilà qu’on gonfle les bons de commandes, qu’on crée des marchés fictifs… l’inspiration ne manque pas. Les cadres honnêtes se font de plus en plus rares. Certains vont jusqu’à dire « l’argent de l’État ? On en rendra pas compte, même devant Dieu ».

On m’a raconté à l’époque l’histoire d’un jeune qui fut nommé à un poste juteux, son père lui dit alors « sois un homme ». Comprenez autrement : débrouille-toi pour nous construire des maisons, et t’assurer une retraite digne de ce nom. Donc, il faut faire comme les autres.

Au Tchad tout fonctionnaire riche a forcément mangé l’argent de l’État 

On se dit que tout cadre riche a forcément volé de l’argent un jour. Parce que c’est difficile d’expliquer comment en trois ans à la fonction publique certains arrivent à se construire des maisons, s’acheter des voitures et tout ce qui va avec. Peut-être qu’ils étaient riches bien avant, peut-être qu’ils ont vendus leurs âmes au diable, peut-être qu’ils se débrouillent ailleurs. Peut-être qu’ils ont juste fait comme tout le monde… Mais on refuse parfois d’admettre la vérité car la jalousie est mauvaise conseillère.

En ces temps de crise on parle de ce qui nous manque le plus : l’argent, on voit de l’argent volé partout. Parfois, je me promène avec un ami qui, dès qu’il voit une belle maison, une belle voiture dit « regarde, c’est encore eux ». Bref le genre de personnes qui maudissent ceux qui bouffent l’argent de l’État et espèrent faire pareil quand ils auront l’occasion.

Annadjib 


Partagez c'est gratuit !

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *