');

Le parc national de Zakouma, une expérience humaine avant tout

Étiquettes

Quand on parle du parc national de Zakouma, on a tendance à penser aux milliers de mammifères, oiseaux et reptiles qu’il abrite, à ses centaines d’espèces floristiques, et surtout à ses paysages à couper le souffle. Le parc national de Zakouma est un sanctuaire animal et végétal de 3000 kilomètres carrés. Fierté nationale et destination touristique de choix, le parc national de Zakouma fait parler chaque année de lui dans de prestigieux magazines comme Bloomberg, ou récemment le Time, où il est classé parmi les « plus grands endroits du monde en 2019 ».

L’entrée du parc national de Zakouma. Photo : Annadjib

Mais, le parc national de Zakouma c’est plus que ça. Le visiter est avant tout une expérience marquante et mémorable, une expérience humaine avant tout. Du 22 au 26 janvier, j’étais au parc national de Zakouma. Une 2ème visite qui a eu lieu dans le cadre des excursions organisées par mes amis de l’association Chad Volunteers.

Hotel Tinga, parc national de Zakouma. Photo : Annadjib.

Vivre au parc national de Zakouma

Si on devait résumer en un mot la vie au parc national de Zakouma, ce serait « calme ». Du camp Salamat au Camp Dari, en passant par le camp Nomade et l’hôtel Tinga, il y règne un calme imperturbable. Pas d’internet, pas de réseau mobile, ni de radio. Qu’on le veuille ou non, on reste déconnectés du monde.

Hotel Tinga au parc national de Zakouma.
Chambres de l’hotel Tinga. Photo : Annadjib

Une situation qui n’est pas mauvaise en soi, car cela permet de faire le vide, de focaliser notre attention sur ce qui importe vraiment et surtout de faire un pas vers l’autre.

Coin tranquille où se reposer. Photo : Annadjib.

Les matinées au parc national de Zakouma sont marquées par les feux de camps, lieux de rassemblement et de refuge contre le froid qui règne dans le parc.

La grande véranda du camp Dari. Photo : Annadjib.

On prend le petit déjeuner tous ensemble, on discute de tout et de rien avant de commencer les excursions de la journée.

Camp Dari, au parc national de Zakouma.
Vue sur les habitations du camp Dari, au parc national de Zakouma. Photo : Annadjib.

Les soirées au parc national de Zakouma sont très froides et très animées. On se réchauffe autour du feu de camp, on boit du café et du thé et on fait passer le temps en jouant à des jeux de sociétés. Les activités au parc revêtent toutes une dimension collective, pas de place pour les solitaires et les timides.

Jeu de société au parc national de zakouma.
Jeux de société l’après midi au parc. Photo : Annadjib.

Visiter Goz-Djarat

Comme lors de notre précédent séjour au parc, nous sommes passés à Goz-Djarat, petit village situé à l’entrée du parc, pour faire notre traditionnel service communautaire au lycée et à l’école du village (nettoyage de la cour, don de matériels scolaires, de vêtements, discussions avec les élèves, cours de dessin…).

Lycéen de Goz-Djarat. Zakouma
Lycéens de Goz-Djarat. Photo : Annadjib.
Bibliothèque. Parc national de Zakouma.
Bibliothèque du lycée de Goz-Djarat. Photo : Annadjib.

Cette année, nous avons terminé notre visite à Goz-Djarat par un match contre les lycéens.

Village de Goz-Djarat. Zakouma
Toute la population de Goz-Djarat était là pour soutenir ses joueurs. Photo : Annadjib.
Football à Zakouma
Le penalty de la défaite. Photo : Annadjib.

Tout le village est sorti pour soutenir ses joueurs, des encouragements à coup de youyous et de belles scènes de joies après leur victoire.

Spectateurs à Zakouma.
Spectateurs. Photo : Annadjib.

Tout ça pour dire qu’on ne regrette pas de visiter le parc, c’est une expérience inoubliable.

Zakouma.. ZAkouma...
Zakouma, Zakouma, Zakouma… Photo : Annadjib.

Rendez-vous très bientôt pour un prochain billet sur les animaux du parc.

Annadjib.

Partagez

Auteur·e

fatakaya

Commentaires

Blaise TOMPTE
Répondre

Annadjib, voilà ! Un regard différent sur Zakouma. J'ai aimé la partie ou tu dis que ce calme permet de faire un pas vers l'autre. La ville nous deconnecte

Issaka
Répondre

J'ai beaucoup aimé le billet et les beaux paysages du parc à travers ces images.

Allamine Abdelrahim
Répondre

“Coin tranquille ou se reposé “ Waouw

Mahmoud Sabir
Répondre

Au moins ce billet m'a donné un autre regard sur Zakouma, le patrimoine culturel, au début pour moi quand on parle de Zakouma c'est rien d'autre que ses mammifères qui se trouvent là-bas. Merci beaucoup Annadjib.