Tchad : Bourse et manifestations 

Partagez c'est gratuit !

Dans le cadre des 16 mesures d’urgence prises par le gouvernement afin d’endiguer la crise il y’a la suppression de la bourse des étudiants de l’intérieur, ce qui fera selon les prévisions économiser à l’Etat quelques milliards. 

__________________________

Je me souviens qu’il y’a quelques années, bien avant l’amplification de la crise des rumeurs circulaient tantôt sur l’augmentation de la bourse, tantôt sur sa suppression car ça perturbe le bon déroulement des cours (son payement n’étant pas régulier, ça provoquait des manifestations à chaque retard). J’en déduis donc que ce projet était depuis longtemps dans les tiroirs du gouvernement. 

Cette bourse est une aide de l’Etat que perçoivent les étudiants, 30000fcfa, comparé aux dépenses journalières d’un étudiant c’est presque rien. 

Le gouvernement justifiant cette décision par le fait que les étudiants ont à leur disposition des bus et un restaurant rendant donc inutile la bourse.

OK, essayons de justifier l’affirmation. 

Prenons le cas du bus, pour les étudiants de Toukra qui le ratent faudrait débourser une belle somme si l’on veut se rendre à l’université qui est à une dizaine de kilomètres de n’djamena, dans ce cas si on a rien en poche mieux vaut rentrer chez soi. 

Quant à la restauration c’est plus ce que c’était, chaque année c’est pire les rations sont insuffisantes, parfois les étudiants se plaignent du manque de sauce, de sucre etc. Si l’on ajoute à tout cela les bousculades on comprend vite pourquoi de plus en plus d’étudiants désertent les restaurants universitaires, surtout ceux qui n’ont pas assez de force pour se frayer un passage. 

C’est pour ça que je me dis que la décision du gouvernement est plutôt mal calculée, on aurait pu juste diminuer de moitié la bourse comme on l’a fait avec la prime des députés, mais bon, mieux vaut fâcher les étudiants que nos élus du peuple qui sont véhiculés par l’État malgré leurs salaires faramineux et qui sont d’une utilité douteuse :  » les dormeurs de la république »  disait à propos d’eux un rappeur de la place.  

Et voilà que pour protester on manifeste, des étudiants et policiers blessés, des voitures brûlées, des routes bloquées, s’en suit l’arrestation de quelques leaders étudiants puis leur libération. 

Le gouvernement ayant déjà pris la décision je pense qu’il est trop tard, honnêtement combien de décisions furent annulées à cause de protestations ? Aucune à ma connaisance.

À côté de ces étudiants qui ont jurés de ne pas lâcher l’affaire mais paradoxalement reculent à chaque fois que la police avance, il y en a qui se disent qu’ils sont venus à l’université pour y sortir avec un diplôme le plus vite possible, avec ou sans bourse. Donc pas question de risquer sa vie dans des manifestations infructueuses. 

Pour moi ces étudiants sont loins d’être lâches et résignés, ils sont plutôt lucides car on ne peut gagner une guerre en tirant à blanc

Annadjib 

Partagez c'est gratuit !

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *