Au Tchad, la censure internet modifie les habitudes des internautes

Partagez c'est gratuit !

Depuis plus de 5 mois, le Tchad est sous le coup d’une censure internet : plus aucun site ne passe, sauf si on utilise des VPN, applications qui servent à contourner la censure.

Comparé aux différentes périodes de censures internet au Tchad qui se sont étendues de 3 à 10 mois, on est pile dans la moyenne.

Bien que les VPN permettent de se connecter malgré tout, ils ont pour inconvénient de consommer 2 fois plus de données mobile. C’est à dire que si vous souscrivez à un forfait internet de 10 MB, il sera terminé quand vous aurez consommé moins de 6 MB, le VPN utilisant une bonne partie du forfait pour contourner la censure et se connecter à un serveur situé quelque part en occident.

S’acheter un sandwich, ou s’acheter un forfait internet ? La question existentielle de beaucoup de tchadiens…

Dans un pays où la connexion internet est supposée être la plus chère d’Afrique, cet inconvénient n’est pas anodin.

Alors les internautes tchadiens, pour la plupart jeunes et n’ayant pas de revenu fixe, ont complètement changé leurs habitudes sur Internet.

Des heures fixes pour se connecter

Beaucoup d’internautes tchadiens ont pris l’habitude de ne se connecter à internet qu’à heures fixes. Cela est dû principalement aux forfaits internet de l’opérateur Tigo Tchad.

Par exemple, avec les forfaits CHABAB, pour 200 francs CFA par mois, on reçoit chaque jours 20 MB de connexion internet utilisables de minuit à 6 heures du matin. Avec 600 francs CFA, on reçoit 20 MB par jours, utilisables de 21 heures à 6 heures du matin.

Avec le forfait internet illimité, pour 300 francs CFA, on a 1 heure de connexion illimitée. Ce forfait est pratique, mais le problème c’est que la plupart du temps le réseau est si mauvais qu’on n’arrive qu’à consulter quelques sites.

Ce n’est pas vraiment pratique de se connecter qu’à des heures fixes, mais on n’a pas vraiment le choix.

Utilisation abusive des sim 4G

Depuis quelques semaines, l’opérateur mobile, Airtel Tchad, a enfin la 4G. Et depuis, on ne parle plus que de leur promo sur la Sim 4G.

Quand on change notre vieille sim 3G par une sim 4G, ou quand on achète tout simplement une sim 4G à 500 francs, on reçoit 1 Giga utilisable pendant une semaine. Dans un pays où 1 Giga coûte 12 000 francs CFA, soit 20 euros, cette promotion fait des heureux.

Le forfait 100 GB coûte plus cher qu’une moto.

Les jeunes se ruent sur les nouvelles sim 4G et en achètent plusieurs pour les utiliser plus tard. Évidemment, le prix de ses fameuses sims a doublé en quelques jours et elles commencent à devenir introuvables.

Plus d’internet pour certains

Beaucoup d’internautes, n’ayant pas assez de motivation pour se connecter qu’à des heures fixes, où de courir après des sims comme des accrocs, ont simplement décidés de ne plus se connecter à internet. Car de toute façon ça ne sert à rien, et il y a mieux à faire.

Et plus la censure dure, plus on est dégoûté d’internet. Apparemment le gouvernement tchadien a trouvé un moyen efficace pour nous éloigner de l’internet.

Annadjib

1 Commentaire

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *