Manifester ? Non merci. 

Partagez c'est gratuit !

L’histoire nous a appris que les plus grandes révolutions sont pour la plupart le fruit des efforts des basses classes, elles sont pour la plupart du temps spontanées, efficaces et à sens unique, eh oui,  ils ne reculaient pas. 

L’autre jour encore après un appel au rassemblement de l’opposition, la police a dû intervenir pour les disperser et comme d’habitude des blessés et quelques morts. 

Ces blessés et morts savent ils pourquoi ils se sont sacrifiés ? 

Oui, me direz-vous, pour la démocratie, pour le peuple tchadien.

Comme si actuellement une mère de famille qui n’arrive pas à nourrir ses marmots a vraiment quelque chose à faire de la démocratie et des différents appels à manifester.

Je ne cautionne pas leur mort mais pour moi quand on s’engage dans une bataille faut bien être informé des enjeux. 
NOTRE OPPOSITION TIRE À BLANC, LA POLICE NON. 

Le problème c’est que notre opposition si on peut l’appeler ainsi, n’a jamais rien foutu, appels désespérés à manifester, des meetings de façades et c’est nos mêmes leaders de l’opposition qui sont les 1ers à reculer ou à fuir des que ça tire. 

Un de ces leaders avait promis de « mourir », mais voilà l’investiture est passée, du fameux G6 on est passé à G3 ou G2, les conflits internes se multiplient puis plus aucun bruit, mais parmi  ceux qu’ils ont appelés à manifester y’a des blessés et même un mort, oui on ne meurt qu’une fois. 

Triste réalité, mourir pour une cause factice, mourir pour des gens qui ne le méritent pas, mourir pour des gens qui sont prêt à mettre une croix sur leurs foutus principes des que leur intérêt est en jeux, mourir pour des gens qui vont retourner leur veste pour quelques billets. 

NON MERCI. 

LÀ N’EST PAS NOTRE PRIORITÉ

C’est vrai que le Tchad est dans une situation désastreuse, c’est vrai que l’impunité y règne, c’est vrai que pour y survivre faut avoir une sacré patience, et ça c’est pas un ancien collaborateur du régime ou même quelqu’un qui passe sa vie derrière son PC à faire des appels à la révolte qui va nous l’apprendre.

Déjà qu’on arrive pas à manger à notre faim, qu’on a pas tous accès à l’eau et à l’électricité manifester c’est le cadet de nos soucis.
Le peuple sait ce qui ne va pas et espère un minimum de justice sociale, l’espoir est permis car on ne vit qu’une seule fois, et quitte à gâcher nos précieuses vies, faut que ça soit pour la bonne cause, et non pour un quelqu’un qui va nous trahir pour un quelconque avantage. 

TROP DE CONDIMENT GÂTE LA SAUCE

Le printemps arabe a été spontané, eux ils n’ont pas eu besoin qu’on leur rappele chaque jour que leurs droits sont bafoués et qu’il faut sortir se faire asphyxier par les lacrymogènes.

Non, on est pas résigné, suffit juste de savoir que le pouvoir c’est Dieu qui donne, et c’est Lui qui le reprend. 

Faut aussi avouer que c’est facile de se cacher derrière son PC et jouer au Messi tant attendu , Gandhi et Martin Luther eux ils étaient devant, ils sont mort au combat, mourir pour des causes comme les leurs c’est ce que j’appelle le véritable Martyr. 

IL N’Y A PAS DE MEILLEUR SACRIFICE QUE CELUI DE QUELQU’UN D’AUTRE 

Nos fameux leaders savent bien que pour attirer les regards rien de mieux que de rassembler les gens et espérer un maximum de carnage et ainsi faire du  »buzz » 

Eh oui à chacun sa tactique et ses priorités, quelqu’un qui cherche un emploi ou prépare un projet depuis un bon moment n’aura que faire des appels à manifester et je vous assure que se faire blesser ne fait pas parti de ses objectifs à court terme, donc tout est une question de priorités. 

Je ne suis ni résigné ni lâche, même si parfois je me dit que philosopher c’est tous ce qui nous reste. 

Partagez c'est gratuit !

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *