Tchad : les changements pendant le ramadan (1)

Le premier jour du ramadan 1437 a commencé ce lundi 6 Juin 2016.
Le ramadan est un mois saint et de spiritualité.
Un mois béni qui apporte avec lui son lot de consolation, d’amour et de dévotion.
Le ramadan a toujours été affronté par les Tchadiens avec bravoure malgré ses difficultés.
Le ramadan apporte avec lui beaucoup de changements majeurs dans le quotidien des Tchadiens, des métamorphoses plus fascinantes les unes que les autres, que je vais vous narrer durant cette période.

LA QUEUE POUR DU PAIN

 

image
Pendant le ramadan, la consommation en pain explose car il en faut absolument pour accompagner le sacro-saint « Chourba » (soupe) quotidien. C’est ainsi que dès 16 heures voire 15 heures, des files parfois interminables commencent à se former près des boulangeries. Tout le monde veut du pain chaud et parfois, pas question d’en acheter dehors auprès des revendeurs qui majorent le prix de 25 francs. Comme en cette période la demande est forte, il faudrait au minimum vouloir du pain à 1000 francs pour se faire servir car en dessous on est négligé voire invisible pour les vendeurs de la boulangerie.

DES EMBOUTEILLAGES PARTOUT

Durant le mois béni on observe une recrudescence des embouteillages à N’Djamena surtout quand l’heure de rompre le jeune approche, chacun veut absolument être à l’heure chez soi à la maison car faire la queue pour du pain, ça prend du temps. Cela va évidemment de pair avec l’augmentation des accidents de la circulation.
Outre les embouteillages, les marchés sont quasiment bloqués. Impossible d’avancer rapidement. Les minuscules rues des marchés sont bloquées par les vendeurs ambulants, les dockers et la population. Bref, un désordre total qui profite aux bandits.

image


CERTAINS S’IMPROVISENT COMMERÇANTS

image

Pendant le mois saint, beaucoup en profitent pour faire des affaires, tant les plus jeunes que les plus vieux.
C’est ainsi que certains font du porte à porte pour écouler leur stock de jus en poudre. Dans les coins de rues, on voit des vendeurs de glaces et des revendeurs de pain. Bref, tout le monde fait de son mieux pour s’en sortir.

DES LOISIRS VARIÉS

image
Le ramadan c’est aussi des loisirs variés. Beaucoup aiment aller se promener le soir. A N’Djamena c’est surtout vers la place de la nation qu’il y a beaucoup de monde. Rien de mieux pour se détendre en famille.
Par contre, la plupart des jeunes (les djiddos) préfèrent passer le reste de la nuit à fumer de la chicha et à jouer aux cartes.
Bref tout le monde s’occupe.

A suivre.

RAMADAN KARIM

Annadjib

1 Commentaire

  1. Très bonne remarque. Au Tchad, le ramadan a été souvent un défi à relever pour les pauvres. Les ménages aisés procurent de tout et de rien en denrée alimentaire. J’ai l’impression que c’est la fin du monde et puis il faut bien manger pendant ce moi. Je suis indigné par les mauvais comportements de commerçants qui, pendant ce moi béni profitent d’augmenté les prix de produits.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *